Qu'est-ce le travail des enfants?

Définir le travail des enfants

Toutes les tâches exécutées par des enfants ne doivent pas être considérées comme du «travail des enfants» qui doit être éliminé. La participation d’enfants ou d’adolescents à des travaux qui n’affectent pas leur santé et leur développement personnel, et/ou qui n’interfèrent pas avec leur scolarité, est généralement considérée comme positive. Cela comprend des activités comme aider leurs parents à la maison, aider dans une entreprise familiale ou gagner de l'argent de poche en dehors des heures de classe et pendant les vacances scolaires. Ces types d’activités contribuent au développement des enfants et au bien-être de leur famille; ils leur fournissent des compétences et de l'expérience et les aident à se préparer à devenir des membres productifs de la société lors de leur vie d'adulte.

Le terme «travail des enfants» est souvent défini comme un travail qui prive les enfants de leur enfance, de leur potentiel et de leur dignité, et qui nuit à leur développement physique et mental. Il s'agit d'un travail qui:
  • est mentalement, physiquement, socialement ou moralement dangereux et nocif pour les enfants; et/ou
  • interfère avec leur scolarité en les privant de la possibilité d'aller à l'école; les oblige à quitter l'école prématurément; ou les oblige à essayer de combiner la fréquentation scolaire avec un travail excessivement long et lourd.
Les «pires formes de travail des enfants» concernent les enfants réduits en esclavage, séparés de leur famille, exposés à des risques et des maladies graves, et/ou livrés à eux-mêmes dans les rues des grandes agglomérations, souvent dès leur plus jeune âge. Le fait que des formes spécifiques de «travail» puissent ou non être appelées «travail des enfants» dépend de l’âge de l’enfant, de la nature du travail effectué, du nombre d’heures de travail effectué, des conditions dans lesquelles il est effectué et des objectifs poursuivis par chaque pays. La réponse varie d'un pays à l'autre, ainsi que d'un secteur à l'autre.

Distribution du travail des enfants par branche d'activité économique


Le secteur de l'agriculture comprend les activités dans l'agriculture, la chasse, la sylviculture et la pêche.

Le secteur de l'industrie comprend les mines et carrières, la manufacture, la construction, et les services publics (électricité, gaz et eau).

Le secteur des services comprend le commerce du gros et du détail; les restaurants et hôtels; le transport, stockage et communications; les finances, l'assurance; les services immobiliers, aux entreprises et aux communautés; ainsi que les services sociaux aux personnes.

Les pires formes du travail des enfants

  1. Alors que le travail des enfants prend de nombreuses formes différentes, une priorité est d'éliminer sans délai les pires formes de travail des enfants telles que définies par l'article 3 de la Convention n ° 182 de l'OIT:

    • toutes les formes d'esclavage ou pratiques similaires à l'esclavage, telles que la vente et la traite d'enfants, la servitude pour dettes, le servage et le travail forcé ou obligatoire, y compris le recrutement forcé ou obligatoire d'enfants pour les utiliser dans les conflits armés;
    • l'utilisation, le recrutement ou l'offre d'un enfant à des fins de prostitution, de production de matériel pornographique ou de spectacles pornographiques;
    • l'utilisation, le recrutement ou l'offre d'un enfant pour des activités illicites, en particulier pour la production et le trafic de drogues tels que définis dans les traités internationaux pertinents;
    • les travaux qui, par leur nature ou les circonstances dans lesquelles ils sont effectués, sont susceptibles de nuire à la santé, à la sécurité ou à la moralité des enfants.


Le travail dangereux

  1. Le travail dangereux des enfants est le travail qui, par sa nature ou les circonstances dans lesquelles il est effectué, est susceptible de nuire à la santé, à la sécurité ou à la moralité des enfants. Des recommandations aux gouvernements sur certaines activités dangereuses qui devraient être interdites sont donnés par l'article 3 de la recommandation n° 190 de l'OIT:

    • les travaux qui exposent les enfants à des sévices physiques, psychologiques ou sexuels;
    • les travaux qui s'effectuent sous terre, sous l'eau, à des hauteurs dangereuses ou dans des espaces confinés;
    • les travaux qui s'effectuent avec des machines, du matériel ou des outils dangereux, ou qui impliquent de manipuler ou porter de lourdes charges;
    • les travaux qui s'effectuent dans un milieu malsain pouvant, par exemple, exposer des enfants à des substances, des agents ou des procédés dangereux, ou à des conditions de température, de bruit ou de vibrations préjudiciables à leur santé;
    • les travaux qui s'effectuent dans des conditions particulièrement difficiles, par exemple pendant de longues heures, ou la nuit, ou pour lesquels l'enfant est retenu de manière injustifiée dans les locaux de l'employeur.