Eliminer la violence et le harcèlement dans le monde du travail

L’OIT a établi de nouvelles normes mondiales qui ont pour ambition de mettre fin à la violence et au harcèlement dans le monde du travail.

Façonner un monde du travail sans violence ni harcèlement

  1. La violence et le harcèlement dans le monde du travail privent les individus de leur dignité. Ils sont incompatibles avec le travail décent et représentent une menace à l’égalité des chances et à des milieux de travail sûrs, sains et productifs. . Le phénomène est toujours largement répandu, présent dans tous les pays, indépendamment des secteurs, des métiers et des modalités de travail.

    L’adoption de la convention n° 190 et de la recommandation n° 206 reconnaît le droit de toute personne à un monde du travail exempt de violence et de harcèlement, , y compris de violence et de harcèlement fondés sur le genre.

Ressources

  1. Publication

    «Le système doit être mis à jour»: Renforcer la protection contre le cyberharcèlement et contre la violence et le harcèlement fondés sur les TIC dans le monde du travail

    13 février 2020

    Le terme "cyberharcèlement" a été utilisé pour décrire des comportements agressifs perpétrés à l'aide des technologies de l'information et de la communication (TIC), et peut comprendre des clips photo/ vidéo, des courriels ou des réseaux sociaux, entre autres.

  2. Numéro spécial 2019: L'OIT a 100 ans

    Magazine Travail: Œuvrer pour la paix et la justice sociale

    3 juin 2019

    Ce numéro du centenaire du magazine Travail présente plusieurs étapes clés de l’histoire de l’OIT et ses efforts en vue de promouvoir la justice sociale comme fondement de la paix dans le monde.

  3. Etude

    11e baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi

    27 septembre 2018

    Pour sa 11e édition, le Baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi réalisé par le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail (OIT) donne à voir l’exposition de la population active aux propos et comportements sexistes, homophobes, racistes, liés à la religion, handiphobes ou liés à l’état de santé au travail.