Forum de la Chine sur l'emploi: Le travail décent pour tous

Lors d'un récent forum sur l'emploi, la Chine et l'OIT ont adopté une déclaration commune dans laquelle elles affirment leur volonté de collaborer à la création d'emplois de qualité, condition essentielle pour que se poursuive le développement du pays le plus peuplé de la planète. En outre, elles prient les organisations internationales de placer résolument l'emploi au centre de leurs stratégies et programmes de lutte contre la pauvreté et indiquent que leur coopération se fondera sur l'Agenda pour le travail décent et englobera une série de questions concernant le marché du travail et le lieu de travail.

BEIJING - Organisé conjointement par le ministère du Travail et de la Sécurité sociale de la Chine et l'OIT, le Forum de la Chine sur l'emploi a porté sur des problèmes qui découlent de l'essor économique du pays - le chômage dans les zones rurales, l'accélération de l'exode rural et les suppressions d'emplois résultant de la fermeture de certaines entreprises d'Etat - ainsi que sur les moyens de moderniser la gouvernance du marché du travail et de surmonter les difficultés posées par la restructuration de l'économie.

"Actuellement, la question de l'emploi constitue un véritable défi pour la Chine", a déclaré le ministre du Travail, Zheng Silin, lors de la séance d'ouverture du forum, devant plus de 500 personnes. "La population réclame le plein emploi alors que la main-d'œuvre est pléthorique et que les qualifications des travailleurs ne sont pas celles qu'exige le marché, c'est dire que notre tâche est ardue."

Zheng a qualifié l'amélioration de la situation de l'emploi de "mission stratégique" et précisé qu'elle constituait l'une des priorités inscrites au programme du gouvernement. "Nous devons nous inspirer des réussites et des bonnes pratiques d'autres pays", a-t-il ajouté.

La déclaration commune adoptée à l'issue du forum souligne que le maintien de la croissance économique et la réforme du marché du travail sont indispensables pour offrir davantage de débouchés aux travailleurs et améliorer la qualité de l'emploi en Chine. Elle affirme que le respect des principes et droits fondamentaux au travail est à la base du développement économique et du progrès social.

"La lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale commence avec l'emploi et le respect des droits au travail", peut-on lire dans cette déclaration ( Note 1).

"La promotion du plein emploi par le dialogue social devrait être la priorité des politiques économique et sociale, afin que l'emploi soit librement choisi et garantisse des moyens d'existence durables."

  • Pour améliorer les salaires et les conditions de travail, la déclaration mentionne sept éléments clés:
  • Stimulation de la demande par l'instauration d'un climat propice à l'esprit d'entreprise et promotion de la petite entreprise, y compris l'emploi indépendant.
  • Renforcement du dialogue social tripartite, instrument utile pour prévenir et régler les conflits, pour créer des emplois et favoriser la stabilité sociale ainsi que pour améliorer les résultats des entreprises.
  • Actualisation des connaissances et des qualifications des travailleurs pour qu'ils puissent faire preuve d'une plus grande flexibilité et bénéficier de la sécurité de l'emploi ainsi que pour les préparer à travailler dans l'économie du savoir.
  • Développement et perfectionnement des politiques du marché du travail dans l'optique d'un redéploiement optimal et sans heurts des travailleurs, de l'unification graduelle du marché du travail et d'une assistance véritable aux groupes vulnérables.
  • Encouragement à restructurer les entreprises et à augmenter la productivité par des méthodes souples et acceptables sur le plan social.
  • Réforme du régime de sécurité sociale et extension progressive de la protection sociale aux catégories qui en sont actuellement exclues, notamment les citadins qui ont un emploi précaire et l'immense population rurale.
  • Intégration des principes de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles ainsi que de protection de l'environnement, dans la politique nationale de développement économique et de création d'emplois.

"La Chine cherche le juste équilibre entre réforme économique et stabilité sociale et nous sommes heureux qu'elle considère l'OIT comme une institution avec laquelle elle peut collaborer dans cette voie", a déclaré le Directeur général du BIT, Juan Somavia. "L'OIT apporte une expérience internationale qui peut être adaptée et testée dans le contexte chinois. Nous sommes prêts à coopérer plus avant avec la Chine dans des domaines tels que la promotion de l'emploi, le renforcement des droits des travailleurs, l'élargissement de la protection sociale et le développement du dialogue social comme moyen, entre autres, de prévenir et de résoudre les conflits du travail."

"Les questions de l'emploi et de la sécurité socio-économique sont au centre des préoccupations des individus et des familles, non seulement en Chine mais dans tous les pays", a ajouté M. Somavia. "Les gens veulent avoir la possibilité de travailler pour sortir de la pauvreté."

La Chine aujourd'hui

La Chine s'est transformée à une vitesse spectaculaire. Une croissance moyenne de 10 pour cent pendant plus de dix ans s'est traduite par une amélioration rapide et durable du niveau de vie de nombreux travailleurs. Selon les estimations les plus récentes de la Banque mondiale, le nombre de personnes vivant dans la grande pauvreté, c'est-à-dire avec 1 dollar des Etats-Unis ou moins par jour, est tombé de 360 millions en 1990 à environ 150 millions à la fin de l'année 2003.

En outre, la Chine est devenue la locomotive économique de l'Asie de l'Est: ses exportations ont augmenté de 40 pour cent. En 2003, elle a absorbé 18 pour cent des exportations de la Corée, 12 pour cent de celles du Japon et environ 7 pour cent de celles des pays de l'ANASE. Ainsi, pendant la période de ralentissement qu'ont connue l'Europe, l'Amérique du Nord et le Japon, l'essor de la Chine a contribué à prévenir une crise mondiale.

Pourtant, selon un document d'information préparé par le BIT en vue du forum, bien que la Chine ait réussi à atteindre des taux de croissance élevés et à les conserver, son économie n'est pas assez dynamique pour absorber toutes les personnes en quête d'emploi et notamment les travailleurs mis à pied à la suite de la restructuration des entreprises d'Etat.

La population active de la Chine devrait augmenter de plus de 70 millions au cours des dix prochaines années. Des millions de travailleurs licenciés et d'autres chômeurs cherchent actuellement un nouvel emploi dans les grandes agglomérations. Par ailleurs, le chômage sévit également dans les régions rurales, où il toucherait près d'un tiers de la population active. En conséquence, de nombreux travailleurs ruraux sont eux aussi à la recherche d'un autre emploi, souvent dans les grandes villes.


Note 1: Le texte intégral de la déclaration commune se trouve à l'adresse: www.ilo.org/chinaforum. Pour des renseignements complémentaires, consulter le site: www.ilo.org/chinaforum.