Conférence sur le travail en mer

Conférence sur le travail en mer: Il faut en faire plus pour protéger les droits des marins et des pêcheurs

La première conférence conjointe de haut niveau sur les gens de mer organisée par l'Organisation internationale du Travail (OIT) et l'Organisation Maritime Internationale (OMI) a reconnu le rôle essentiel joué par les gens de mer et les pêcheurs dans le développement mondial futur.

Actualité | 16 novembre 2023
© Iam Anupong
GENÈVE (OIT Infos) – La protection des droits des gens de mer doit être renforcée, alors que l'industrie se prépare à un avenir numérisé et décarbonisé, ont déclaré les délégués à la première conférence conjointe de haut niveau sur les gens de mer, organisée par l'OIT et l'OMI.

Les représentants des pêcheurs et des propriétaires de navires de pêche, des universités et des gouvernements ont convenu que les réglementations existantes visant à protéger les pêcheurs doivent être mieux appliquées et qu'il est urgent de poursuivre la ratification des traités de pêche.

La conférence sur le travail en mer, qui s'est tenue le 13 novembre, s'inscrit dans le cadre d'un travail coordonné des deux agences des Nations unies visant à reconnaître le rôle essentiel de la navigation maritime dans le développement mondial futur et à garantir une protection solide aux personnes qui travaillent en mer.

Les discussions ont porté sur les conditions de travail, l'abandon en mer, la gestion responsable des navires et le bien-être physique et psychologique des marins et des pêcheurs.

«Les pêcheurs continuent d'être confrontés à de nombreux déficits en matière de travail décent, y compris, pour certains, au déni de leurs principes et droits fondamentaux au travail», a déclaré le Directeur général de l’OIT, Gilbert F. Houngbo. «Bien que les agences des Nations Unies aient élargi leur coopération dans ce secteur, les progrès sont encore lents et il est urgent d'accélérer la ratification et la mise en œuvre des principales conventions de l'OIT et de l'OMI relatives à la pêche.»

Le Secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, a déclaré: «Les professionnels qui travaillent en mer, les gens de mer, les pêcheurs et les autres personnels maritimes, sont l'élément vital du transport maritime et leur bien-être est primordial. Ce sont eux qui veillent à ce que les marchandises et les denrées alimentaires soient expédiées et livrées de manière sûre et efficace dans le monde entier. Ils sont en première ligne, une responsabilité qui a été particulièrement mise en évidence lors de la pandémie de COVID-19. Sans eux, le transport maritime s'arrête tout simplement.»

L'événement a mis en évidence l'importance fondamentale du dialogue social et le rôle clé des organisations de marins et d'armateurs pour réussir dans cette entreprise.

«Le temps où les marins étaient considérés comme des marchandises est révolu. Nous devons changer cette perspective par la collaboration – les gouvernements, les employeurs, les syndicats travaillant tous avec les marins, redéfinissant le contrat social, et sauvegardant leur bien-être, seront la clé pour créer une industrie durable pour laquelle les gens sont fiers de travailler», a déclaré Guy Platten, Secrétaire général de la Chambre internationale de la marine marchande (ICS).

«Notre responsabilité collective est de changer la forme de nos industries, de créer un environnement dans lequel les gens aspirent à travailler au niveau international dans le secteur du transport maritime et de la pêche», a souligné Stephen Cotton, secrétaire général de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF). «Nous devons trouver un moyen de faire évoluer notre industrie pour qu'elle devienne un lieu de travail attrayant. Nous devons investir dans nos marins et nous assurer qu'ils évoluent dans un environnement sûr et qu'ils disposent de l'éducation et des compétences nécessaires.»

Les délégués ont convenu que la coopération et la collaboration internationales sont essentielles pour redoubler d'efforts afin de garantir, en droit et en pratique, de bonnes conditions de travail et de vie pour les marins et les pêcheurs.