349e session du Conseil d'administration de l'OIT

Clôture du Conseil d'administration de l'OIT: l'approbation d’une Coalition mondiale pour la justice parmi les décisions clés

La 349e session du Conseil d'administration de l'OIT a discuté d'un large éventail de questions affectant l'avenir du monde du travail, y compris l'approbation d'une proposition de Coalition mondiale pour la justice sociale.

Actualité | 10 novembre 2023
© OIT
GENÈVE (OIT Infos) – Le Conseil d'administration de l'Organisation internationale du Travail (OIT) a conclu sa 349e session en prenant plusieurs décisions, notamment la création d'une Coalition mondiale pour la justice sociale.

La Coalition mondiale vise à susciter des engagements et des investissements politiques accrus et à encourager des actions concrètes en faveur de la justice sociale et du travail décent, à l'appui des priorités nationales. La Coalition renforcera la coopération et les partenariats multilatéraux et jouera un rôle clé en galvanisant le soutien à la reconnaissance de la justice sociale dans l'agenda multilatéral, en particulier lors du Sommet de l'avenir de l'ONU en 2024 et du Sommet social mondial de l'ONU proposé en 2025.

Lors d'une discussion sur le programme renforcé de coopération au développement de l'OIT pour les territoires arabes occupés, les membres du Conseil d'administration ont exprimé leur grave préoccupation et leur profonde tristesse face aux pertes de vies humaines, à la situation humanitaire à Gaza et à l'impact sur la population civile, y compris les travailleurs et les employeurs. Ils ont appelé toutes les parties à respecter le droit international et à permettre un accès humanitaire complet, rapide, sûr et sans entrave. Les délégués ont demandé au Directeur général de faire rapport à leur prochaine réunion sur des propositions de mesures supplémentaires visant à promouvoir la justice sociale, à renforcer le mandat de l'OIT et à atténuer l'impact de la situation actuelle. Ils ont exhorté les États Membres à fournir des ressources financières pour soutenir les efforts de l'OIT en faveur du travail décent dans le cadre des opérations de secours et de redressement des Nations Unies.

Les délégués ont adopté une nouvelle stratégie globale sur la sécurité et la santé au travail pour 2024-2030 et un plan de mise en œuvre connexe. La nouvelle stratégie vise à orienter le soutien de l'OIT à ses mandants dans la promotion, le respect et la réalisation du droit fondamental à un environnement de travail sûr et sain dans le monde entier, notamment en améliorant les cadres nationaux de sécurité et de santé au travail; en renforçant la coordination, les partenariats et les investissements connexes; et en améliorant les systèmes de gestion de la sécurité et de la santé au travail sur le lieu de travail.

Le Conseil d'administration a réitéré sa très profonde préoccupation face à l'agression continue de la Fédération de Russie, aidée par le gouvernement du Bélarus, contre l'Ukraine et a déploré son impact dévastateur sur le monde du travail. Ils ont à nouveau exhorté la Fédération de Russie à cesser immédiatement et inconditionnellement son agression et à s'acquitter de toutes les obligations qui lui incombent en vertu des conventions de l'OIT. Les Membres ont réitéré leur soutien indéfectible au gouvernement, aux travailleurs et aux employeurs d'Ukraine, et ont demandé au Directeur général de continuer à surveiller l'impact, de soutenir les efforts de reconstruction et de redressement en Ukraine et de renforcer les efforts de mobilisation des ressources pour les autres pays touchés.

Dans le cadre des procédures de contrôle de l'OIT, le Conseil d'administration a examiné les cas de plusieurs pays, notamment le Bangladesh, le Bélarus, le Guatemala, le Myanmar, le Nicaragua et le Venezuela.

D'autres discussions ont porté sur l'évolution de la mise en œuvre de la recommandation sur les apprentissages de qualité, le plan d'action pour l'emploi des jeunes, le suivi de la résolution sur la protection du travail, le suivi de la résolution sur une transition juste, l'examen de la mise en œuvre de la stratégie sur l'élimination de la violence et du harcèlement dans le monde du travail et la stratégie intégrée de l'OIT pour la promotion et la mise en œuvre du droit à la négociation collective.

Les 10 et 11 novembre, le Conseil d'administration a tenu deux sessions spéciales sur le droit de grève et les questions connexes, au cours desquelles il a été décidé de soumettre la question à la Cour internationale de justice..

Le Conseil d'administration est l'organe exécutif de l'OIT. Il se réunit trois fois par an, en mars, juin et novembre, pour prendre des décisions sur la politique de l'OIT, l'ordre du jour de la Conférence internationale du travail et le projet de programme et de budget de l'OIT.

La réunion du Conseil d'administration s'est tenue au siège de l'OIT du 30 octobre au 9 novembre. La 350e session du Conseil d'administration s'ouvrira le 4 mars 2024.