En Amérique latine et dans les Caraïbes, plus de 140 millions de personnes n'ont pas accès aux soins de santé. Réunion OIT/OPS pour réduire l'exclusion sociale dans le secteur de la santé

GENÈVE (Nouvelles du BIT) - En Amérique latine et dans les Caraïbes, "plus de 140 millions de personnes, soit un tiers de la population totale, n'ont pas accès aux services de santé", a déclaré aujourd'hui Mary Chinery-Hesse, Directrice exécutive du Bureau international du Travail (BIT), lors de l'ouverture d'une conférence internationale sur les soins de santé en Amérique latine et dans les Caraïbes, qui se tient à Mexico. Cela signifie qu'un habitant de la région sur trois n'a pas en permanence accès à des services de santé.

Communiqué de presse | 29 novembre 1999

GENÈVE (Nouvelles du BIT) - En Amérique latine et dans les Caraïbes, "plus de 140 millions de personnes, soit un tiers de la population totale, n'ont pas accès aux services de santé", a déclaré aujourd'hui Mary Chinery-Hesse, Directrice exécutive du Bureau international du Travail (BIT), lors de l'ouverture d'une conférence internationale sur les soins de santé en Amérique latine et dans les Caraïbes, qui se tient à Mexico.1 Cela signifie qu'un habitant de la région sur trois n'a pas en permanence accès à des services de santé.

Selon un rapport préparé en vue de cette réunion2, bien que tous les pays de la région reconnaissent le droit aux soins de santé sur le plan juridique, près d'un habitant sur deux - environ 218 millions de personnes - est exclu de tout système de sécurité sociale. Certaines de ces personnes sont en partie couvertes par d'autres régimes publics ou privés, mais un grand nombre en demeurent exclues pour des raisons financières, géographiques ou culturelles. Environ 121 millions de personnes ne peuvent pas du tout se soigner pour cause de pauvreté et 107 millions n'ont accès à aucun service de santé parce qu'elles habitent dans des régions isolées.

Compte tenu d'une croissance démographique de 7,5 millions de personnes par an, "ces faits remettent en cause la capacité des régimes à mettre en œuvre de nouveaux scénarios de protection sociale, surtout dans le secteur de la santé", a fait observer Mme Chinery-Hesse.

Trois jours durant, les participants à la réunion analyseront les stratégies politiques à adopter à l'échelon régional pour étendre la protection sociale dans le secteur de la santé, examineront des expériences novatrices et proposeront des solutions autres que les mécanismes conventionnels pour mettre les services de santé à la disposition des populations d'Amérique latine et des Caraïbes qui en sont exclues.

La situation des pauvres est particulièrement préoccupante. Environ 70% des 200 millions de pauvres que compte l'Amérique latine, n'ont pas accès aux services de santé de base.

Les travailleurs du secteur non structuré qui représentaient 52% de la population active en 1990 et 58% en 1997, ne bénéficient en général d'aucune forme de couverture.

Différences régionales

Le phénomène de l'exclusion des services de santé touche les pays de la région à des degrés divers. Si dans des pays comme le Mexique, le Chili ou Cuba, moins de 10% de la population n'ont pas accès à des services de santé adéquats, à Le Salvador, la situation de 60% des habitants est à cet égard très insatisfaisante, pour la simple raison qu'ils vivent dans des régions isolées.

Les accouchements sans assistance médicale spécialisée, qui sont pratiquement inexistants dans les Caraïbes, sont courants dans des pays comme la Bolivie (72%), le Paraguay (64%) et Haïti (54%). Sur l'ensemble du sous-continent, le pourcentage moyen d'accouchements sans assistance est de 17%.

Alors que dans les Caraïbes, la totalité de la population bénéficie d'une couverture sociale, dans les pays andins et en Amérique centrale, le taux de couverture est inférieur à 30%.

Comment augmenter le nombre des bénéficiaires des services de santé

Compte tenu de cette situation, le BIT et l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) ont décidé de s'unir leurs efforts pour rechercher des moyens novateurs de mettre les soins de santé à la disposition des populations exclues. Les participants à la réunion élaboreront des lignes directrices pour un plan d'action quinquennal. Ce "Plan d'action pour les Amériques" constituera un instrument efficace pour mobiliser les efforts nationaux et internationaux en vue de mettre les services de santé à la disposition de tous.

Le recours à des systèmes de "microassurance" implantés dans une communauté qui gère elle-même les cotisations et les prestations, a été proposé pour lutter contre l'exclusion sociale. Selon un rapport relatant des expériences réalisées dans ce domaine, qui sera présenté à la réunion, il est d'ores et déjà prouvé que les systèmes de microassurance contribuent à l'équité dans le secteur de la santé.

Il ressort des expériences réalisées en Colombie, en Equateur, au Nicaragua, au Pérou et en République dominicaine que les adhérents des systèmes de microassurance jouissent d'un meilleur accès aux soins de santé et que la qualité des soins s'est grandement améliorée.

"Bien entendu, la création de systèmes de microassurance n'est pas la seule démarche possible; celle-ci doit compléter les régimes nationaux de protection sociale et elle n'exclut pas la participation des secteurs privé, public et social" a souligné Mme Chinery-Hesse dans son allocution.

La réunion sera également l'occasion de forger des alliances et des relations de coopération entre différents acteurs qui sont à la recherche d'une assistance technique pour appuyer la réforme de leurs secteurs nationaux de la santé. La liste des participants comprend des représentants des gouvernements et des organisations d'employeurs et de travailleurs, de l'OIT, de l'OPS et d'autres organisations internationales, ainsi que des institutions nationales du secteur de la santé et de la société civile.

*****

L'OIT est l'institution spécialisée des Nations Unies qui a pour mandat de fixer les normes internationales du travail et de promouvoir le principe de la protection sociale pour tous.

L'OPS est l'institution spécialisée du système interaméricain qui s'occupe des questions de santé. Elle fait également office de Bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé. L'une de ses principales fonctions est de promouvoir le principe de la santé pour tous et d'aider ses pays membres à réformer leurs systèmes de santé.