Bulgarie : l’adhésion à l’Union Européenne

Dans le cadre de son adhésion à l’Union européenne, la Bulgarie se doit de renforcer sa législation en matière de sécurité et santé au travail. Afin d’éviter de payer de lourdes indemnités d’accident du travail, les employeurs bulgares cherchent à mettre en place des mesures de prévention. C’est dans ce but qu’ils ont créé un service de contrôle des conditions de sécurité et de santé au travail. Voici un reportage de la Télévision de l’OIT sur ce sujet.

Date de parution: 12 janvier 2007 | Taille/durée: 00:01:58 (3.2 MB)

Transcription:

Des inspecteurs procèdent à l’évaluation des conditions de travail sur ce site industriel de Stara Zagora, en Bulgarie. Ils vérifient que le niveau de bruit et la qualité de l’air répondent aux normes en vigueur.

Rumen Zahariev, directeur, BRB Engineering

Nous mesurons le niveau de bruit, les vibrations et la qualité de l’air ambiant en général une fois par an.

Avec l’entrée de la Bulgarie dans l’Union européenne en 2007, ses entreprises sont tenues de respecter les normes européennes en matière de sécurité et santé au travail.

Annie Rice, Bureau sous-régional de l’OIT pour l’Europe centrale et orientale

Tout le processus d’accession à l’UE, avec les obligations légales qui en découlent, constitue une mesure incitative particulièrement efficace en faveur de la sécurité et la santé au travail en Bulgarie.

Afin d’aider les petites et moyennes entreprises à se mettre en conformité avec la législation européenne, l’Association industrielle bulgare a créé un service de contrôle des normes de sécurité et santé au travail auquel elles peuvent accéder à un moindre coût.

Ivan Lenkov, directeur, Association industrielle de Stara Zagora

L’Agence de la sécurité au travail a été créée en 2002, puis, en 2003, l’Association industrielle nationale a lancé un vaste projet en coopération avec l’Organisation internationale du Travail. Ce projet vise à développer des services destinés aux petites et moyennes entreprises afin qu’elles puissent satisfaire aux exigences de la législation européenne en matière de sécurité et de santé au travail.

D’autres entreprises locales, comme les producteurs horticoles, apprécient également les services proposés par l’agence.

Prof. Nedko Nedkov, directeur, Institute for Roses and Aromatic Plants

Je pense que cette agence fait du bon travail. On s’intéresse beaucoup plus qu’avant à l’aspect santé et sécurité des conditions de travail. Une fois que nous serons membres de l’UE et que nous aurons adopté les lois européennes, la situation va encore s’améliorer, car de nouvelles mesures seront prises en faveur de la santé des travailleurs.

En Bulgarie, le taux d’accidents du travail est deux fois supérieur à celui des autres pays membres de l’UE. C’est pourquoi il est urgent d’agir en faveur d’une meilleure sécurité au travail dans ce pays.

L’agence de la sécurité au travail créée en Bulgarie constitue un modèle pour les autres pays de la région. Elle montre également que la sécurité au travail est un critère incontournable pour les pays qui souhaitent intégrer l’Union européenne.