La protection sociale dans l'UE

Reconstruire en mieux : Renforcer la protection sociale dans l'UE

Le Bureau régional des droits de l'homme des Nations unies pour l'Europe et l'OIT ont organisé conjointement un webinaire pour explorer les pratiques prometteuses et les défis des systèmes de protection sociale dans l'UE. Les participants ont convenu que les politiques économiques et sociales doivent travailler en tandem.

Actualité | 23 juin 2020
Un webinaire conjoint du Bureau régional des droits de l'homme pour l'Europe des Nations unies et de l'OIT sur le thème « Reconstruire en mieux : renforcer la protection sociale dans l'UE » a réuni des experts des Nations unies, de la Commission européenne, des partenaires sociaux de l'UE, des institutions nationales des droits de l'homme et de la société civile.

Olivier De Schutter, rapporteur spécial des Nations unies sur l'extrême pauvreté et les droits de l'homme, a évoqué la crise comme une « occasion unique de renforcer la protection sociale afin de donner aux sociétés les moyens de mieux répondre aux crises, de soutenir la reprise et d'aider les entreprises à recruter des travailleurs malgré les incertitudes ». « La crise actuelle nous donne une idée des crises qui sont encore à venir, comme la crise climatique », a-t-il ajouté.

Des systèmes de protection sociale financés de manière adéquate peuvent améliorer les performances macroéconomiques, par exemple en augmentant la demande globale. « La protection sociale est très développée dans l'UE, et les États membres de l'UE ont l'un des taux de ratification les plus élevés des Normes de sécurité sociale de l'OIT », a déclaré Kroum Markov du département de la protection sociale de l'OIT. Toutefois, il reste des défis à relever en ce qui concerne la mise en œuvre de ces normes, qui sont liées à l'avenir du travail et à l'évolution du marché du travail.

Les représentants de la Confédération européenne des syndicats (CES) et de BusinessEurope ont souligné que les partenaires sociaux ont un rôle important à jouer dans la conception des systèmes de protection sociale. Tant les employeurs que les employés contribuent financièrement à ces systèmes, il est donc essentiel qu'ils soient impliqués et qu'il y ait un bon équilibre.

La pandémie a eu un effet inégal sur les personnes. « Ceux qui ont pu se mettre en quarantaine et continuer à travailler chez eux, avec de bonnes écoles pour leurs enfants et de bons systèmes de santé, ont eu un impact très différent de ceux qui ne pouvaient pas bénéficier de ces systèmes », a déclaré Shahra Razavi, Directrice du département de la protection sociale de l'OIT.

« Afin de promouvoir un avenir centré sur l'homme, où chacun jouira des droits de l'homme, les politiques économiques et sociales doivent fonctionner en tandem, et les systèmes de protection sociale sont le meilleur catalyseur dont nous disposons pour concilier la politique sociale et économique », a-t-elle conclu.