PROJET CMR/20/03/BAD

Projet d’aménagement des infrastructures urbaines et de création d’emplois décents des jeunes dans les villes de Maroua et de Bamenda pour le renforcement de la paix et de la résilience socio-économique

L’Organisation Internationale du Travail et le Gouvernement de la République du Cameroun ont signé une convention de coopération en vue de la mise en œuvre au Cameroun du projet d’aménagement des infrastructures urbaines et de création d’emplois décents pour les jeunes par l’utilisation optimale des approches HIMO dans la réalisation des infrastructures urbaines à Maroua et à Bamenda.

Pour ce faire, l’Agence a sollicité l’OIT pour fournir une assistance technique au maitre d'ouvrage et à la Cellule d'exécution du projet « C2D-Capitales Régionales » au Cameroun visant le renforcement des capacités pour l'intégration de l‘emploi et de l‘approche HIMO et l'employabilité des jeunes.

Partenaires institutionnels
• MINHDU
• MAIRIE BAMENDA
• MAIRIE MAROUA

Objectifs
L'objectif global du projet est de contribuer au développement local de ces localités par l’utilisation de la main d’œuvre locale et des matériaux localement disponibles. Il est articulé autour de deux objectifs spécifiques, à savoir : (i) améliorer le niveau d’employabilité des jeunes par la formation à la réalisation d’infrastructures de base ; et (ii) améliorer le niveau de service des infrastructures socio-économiques ainsi que l'état des pistes de desserte pour contribuer à l'amélioration des conditions de vie et de travail des populations.

Bénéficiaires ultimes
• Le personnel des Cellules de mise en œuvre du Programme C2D « capitales régionales » des villes de Maroua et de Bamenda ;
• le personnel des communautés urbaines et des communes des villes de Maroua et Bamenda ;
• les cadres techniques des PMEs et BET du doamaine des travaux publics ;
• les jeunes (hommes et femmes) de la localité.

Résultats attendus
Au moins 5,000 personnes sensibilisées sur l’approche HIMO comme outil de gestion de conflit et de consolidation de la paix.
• Au moins 3,000 jeunes formées aux techniques intensives en emplois pour le développement économique local dont 30% de femmes
• Au moins 3,000 jeunes emplois directs créés dont 30% de femmes, soit 2,000 à Maroua et 1000 à Bamenda.
• Au moins 8,000 emplois indirects créés dont 30% de femmes, soit 5,000 à Maroua et 2,000 à Bamenda.