PROJET CMR/20/04/KOR

Empowering women for resilient economies and peaceful communities in the refugee-affected regions of East and Adamawa in Cameroon (OIT-KOICA)

Depuis 2004/2005, le Cameroun a connu un afflux massif des réfugiés fuyant la guerre civile et les persécutions en République Centrafricaine (RCA). En août 2020, selon le HCR, la population des réfugiés était estimée à 280 667 (52% des femmes), basés dans les régions de l'Est, de l'Adamaoua et du Nord.

Plus de 70% de ces réfugiés vivent dans des communautés d'accueil, réduisant d’avantage les rares possibilités économiques et de subsistance offertes aux populations hôtes et créant une concurrence autour de l’exploitation des ressources naturelles et l’accès aux services.
Il est urgent de promouvoir des voies de développement inclusif, tant pour les réfugiés que pour des communautés d’accueil, afin d’améliorer les moyens de subsistance de tous et de réduire ainsi les risques de conflit.
L'étude de marché conjointe OIT-UNHCR pour les communautés de réfugiés et d'accueil dans l'Adamaoua et l'Est, a conclu que le soutien aux femmes dans les chaînes de valeur agricoles à fort potentiel de croissance contribuerait davantage à la résilience économique et à la cohésion sociale. Le gouvernement du Cameroun partage cette vision.

Partenaires institutionnels
• Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF)
• Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER)
• Ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA)
• Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale (MINTSS)
• Ministère des Affaires Sociales (MINAS)
• Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA)
• Ministère des Finances (MINFI)
• Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT)

Objectifs
• Renforcer les institutions locales et promouvoir des mécanismes favorables au développement économique inclusif, la cohésion sociale et le bien-être des communautés ;
• Aider les femmes réfugiées, les femmes déplacées internes et les populations d'accueil à créer des entreprises et coopératives agricoles durables ;
• Faciliter l'accès des réfugiés, des déplacés internes, et des populations d’accueil aux services de protection sociale et de prévention et de protection en matière de VIH / SIDA.

Bénéficiaires ultimes
5 000 femmes et hommes refugiés et membres des communautés d’accueil, dont au moins 65% de femmes et 50% de réfugiés.

Résultats attendus
• Résultat 1 : Des institutions locales fortes et des stratégies participatives de développement économique local (DEL) facilitent l'inclusion économique des réfugiés, renforcent la cohésion sociale entre les communautés de réfugiés et d'accueil et permettent le rétablissement des communautés.
• Résultat 2 : Les femmes réfugiées et les populations d'accueil ont créé des entreprises écologiques durables et florissantes ainsi que des organisations basées sur les membres, telles que des coopératives.
• Résultat 3 : Les régimes de protection sociale existants contribuent à prévenir la violence liée au sexe, le VIH et le sida et à atténuer leurs effets sur les femmes entrepreneurs dans les communautés de réfugiés et d'accueil.