Travail domestique

L’OIT sensibilise ses staffs d’Abidjan à déclarer leurs travailleurs domestiques à la sécurité sociale

L’OIT donne l’exemple pour le respect des droits des travailleurs domestiques en Côte d’Ivoire

Actualité | 2 octobre 2023
Abidjan (Nouvelles de l’OIT) – L’Organisation internationale du Travail (OIT) a organisé le 26 septembre 2023 à l’intention de ses staffs d’Abidjan, une séance d’information et de sensibilisation à la déclaration de leurs travailleurs et travailleuses domestiques à la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) et à la Couverture Maladie Universelle (CMU).

Dan Cunniah, Directeur régional par intérim de l’OIT pour l’Afrique au milieu entouré de Agossou Coffi, Directeur régional adjoint de l’OIT pour l’Afrique à gauche et Frédéric Lapeyre, Directeur du bureau pays-Abidjan (à droite) tous présents à cette sensibilisation justifiant son importance
Cette séance de sensibilisation a été l’occasion pour la CNPS et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) d’expliquer aux staffs de l’OIT exerçant à Abidjan, toutes les démarches administratives et techniques à entreprendre pour la déclaration de leurs travailleuses et travailleurs domestiques à la CNPS et à la CNAM afin qu’ils puissent être couverts en termes de pensions, de retraite et d’assurance maladie.
Le Directeur Régional par intérim de l’OIT pour l’Afrique a expliqué à ses collègues la nécessité et l’obligation pour eux de déclarer leurs personnels de maison à la CNPS.

« Les valeurs et le mandat de l’OIT font de notre organisation un acteur essentiel de l’amélioration des conditions de travail dans le monde, en particulier pour les groupes les plus vulnérables aux déficits de travail décent » a déclaré Dan Cunniah ajoutant que l’adoption de la Convention no.189 sur les travailleuses et travailleurs domestiques en 2011 a marqué un évènement majeur dans la protection de ce groupe de travailleurs.

« Donnons l’exemple en déclarant nos travailleurs domestiques à la sécurité sociale »."

Dan Cunniah, Directeur régional par intérim de l'OIT pour l'Afrique
« Depuis lors, nous œuvrons aux cotés de nos mandants pour la ratification de cette Convention et la mise en œuvre de ses principes afin de mieux protéger les droits des travailleuses et travailleurs domestiques. Nous avons une obligation morale vis-à-vis de ces travailleurs qui s’occupent de nous. Donnons l'exemple en déclarant nos travailleurs domestiques pour garantir leur retraite » a exhorté M. Cunniah.

Le Directeur du Bureau pays de l’OIT pour la Côte d’Ivoire, le Benin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Togo saluant l’initiative a rappelé l’importance pour l’OIT de mener cette campagne de sensibilisation.
« Nous avons lancé l’année dernière cette campagne avec le Système des Nations Unies à travers le projet AGRIDOM pour donner l’exemple. Aujourd’hui c’est l’OIT, les autres agences suivront » a indiqué Frédéric Lapeyre pour qui ce n’est pas le bâton qui va fonctionner mais plutôt la sensibilisation. « Pour que ça marche il faut un système de prestations de qualité » a-t-il souligné.

Vue des staffs de l’OIT suivant avec attention la sensibilisation à la déclaration à la sécurité sociale de leurs travailleurs domestiques
L’OIT à travers le Bureau des Activités pour les Travailleurs (ACTRAV) s’est engagé à soutenir les initiatives des institutions du ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale pour la formalisation et le travail décent des travailleurs(eusses) domestiques.
Ainsi avec l’appui de la CNPS de la CNAM et sous l’initiative du Comité Intersyndicale pour la Transition vers la Formalisation (CITEF), un plan d’action avait été établi pour réaliser une campagne de sensibilisation en vue de la formalisation du personnel de maison.

« Nous nous entrons ainsi dans la phase de sensibilisation auprès des agences du SNU. Après l’Unicef qui a déjà mené cette activité en juillet 2023, c’est le tour de l’OIT aujourd’hui. Les autres agences suivront » a expliqué Marie Laure Dedoh Assirifix, coordinatrice nationale du projet AGRIDOM.

Selon Degbo Achi de la CNAM, plus de sept millions de personnes ont été enrôlées à la CMU au mois de juillet. « La CMU est un système national obligatoire de couverture du risque maladie qui offre un accès à des soins de santé de qualité à moindre cout à l’ensemble de la population résident en Côte d’Ivoire. Ainsi un employé déclaré et à jour de ses cotisations bénéficie d’une prise en charge de ses soins à hauteur de 70% » précise M. Achi.

Photo de groupe entre staffs de l’OIT et responsables de la CNPS et de la CNAM venus expliquer à l’OIT la voie à suivre pour déclarer leurs travailleurs domestiques à la sécurité sociale