Journal international de recherche sur le travail

Les organisations de travailleurs doivent jouer un rôle clé dans l'élaboration d'un contrat social efficace et durable

Le Journal international de recherche sur le travail de 2023 vise à stimuler la réflexion sur ce que pourrait être un nouveau contrat social et plus particulièrement sur le rôle des organisations de travailleurs dans l'engagement de ce débat au sein du système multilatéral et au niveau national.

Communiqué de presse | 15 décembre 2023

GENÈVE (OIT Infos) – Un nouveau contrat social doit être ancré dans le travail décent et la justice sociale, avec une attention particulière accordée à la promotion et à la mise en œuvre des normes internationales du travail, selon la dernière édition du Journal international de recherche sur le travail.

L'article intitulé «Un nouveau contrat social: réaliser la justice sociale à une époque de changements accélérés», souligne l'urgence et le consensus croissant de la part de multiples acteurs, de revigorer un nouveau contrat social pour répondre efficacement aux multiples transformations du monde du travail et aux déficits et inégalités croissants en matière de travail décent dans le monde entier. La revue est publiée par le Bureau des activités pour les travailleurs (ACTRAV) de l'Organisation internationale du Travail (OIT).

«Le débat sur le nouveau contrat social n'est pas nouveau. Outre de multiples facteurs, tels que les changements climatiques et technologiques, l'accroissement des inégalités et des déficits de travail décent, a accéléré la détérioration de la cohésion sociale, avec pour conséquences des tensions géopolitiques et le déclin de la démocratie dans de nombreuses régions du monde», a déclaré Maria Helena Andre, Directrice d'ACTRAV. «C'est pourquoi il y a un consensus croissant et une urgence à revigorer le contrat social aux niveaux national et mondial.»

«Le nouveau contrat social doit refléter les fondements des institutions du travail existantes et la manière dont elles peuvent être adaptées aux réalités nouvelles et émergentes auxquelles nous sommes confrontés aujourd'hui. En tant que plus grandes organisations de membres au monde et composante essentielle de l'Organisation internationale du travail, les organisations de travailleurs doivent poursuivre leur plaidoyer pour développer un contrat social efficace et durable qui reflète les réalités changeantes du monde du travail», a-t-elle ajouté.

Le Journal international de recherche sur le travail de cette année vise à stimuler la réflexion sur ce que pourrait être un nouveau contrat social et plus particulièrement sur le rôle des organisations de travailleurs dans l'engagement de ce débat au sein du système multilatéral et au niveau national.

La revue appelle à la promotion et à la mise en œuvre des normes internationales du travail en tant que pièce maîtresse du nouveau contrat social, les organisations de travailleurs étant appelées à jouer un rôle clé à cet égard.

Elle recommande de renforcer le dialogue social, de garantir la solidarité mondiale et la création d'emplois décents pour tous grâce à des politiques macroéconomiques, sectorielles, industrielles, de compétences et de protection sociale coordonnées et cohérentes en faveur de l'emploi. Le nouveau contrat social devrait s'appuyer sur une vision qui place la réduction des inégalités au cœur du progrès économique et social et se fonde sur les principes et droits fondamentaux au travail de l'OIT.

À propos du Journal international de recherche sur le travail

Lancé en 2009, le Journal international de recherche sur le travail (JIRT) est la publication de référence du Bureau des activités pour les travailleurs du BIT. Le Journal permet la diffusion de recherches internationales récentes sur le travail et sur les politiques sociales produites par des chercheurs syndicalistes et des universitaires à travers le monde. Ce journal est multidisciplinaire et cible parmi ses lecteurs les dirigeants des organisations syndicales, les professionnels et les chercheurs, les ministères du travail et les universitaires dans tous les domaines pertinents sur le plan international, comme les relations professionnelles, la sociologie, le droit, l’économie et les sciences politiques. Chaque édition du Journal se concentre sur un thème spécifique. Il est publié régulièrement en anglais, français et espagnol.