Projet HIMO Bâtiments

Appui à la création d’emplois décents, au développement du secteur éducatif, au renforcement institutionnel, au développement du secteur privé et de l’économie locale par la construction d’écoles primaires publiques à Madagascar, selon l’approche à Haute Intensité de Main d’Œuvre structurée (HIMO)

Objectifs de développement

□ Au niveau national et conformément :
  • au Plan National de Développement : Une croissance inclusive et un ancrage territorial du développement mis en place dans les zones d’intervention du programme.
  • à l’UNDAF Effet 1 : les populations vulnérables, dans les zones d’intervention accèdent aux opportunités de revenus et emplois, améliorent leurs capacités de résilience, et contribuent à une croissance inclusive et équitable pour un développement durable.
  • au Programme Pays pour le Travail Décent 2015-2019 Priorité 1 : Favoriser l’accès des groupes vulnérables à l’emploi par le renforcement de leur employabilité et par la dynamisation des secteurs générateurs d’emploi.
□ Au niveau sectoriel et conformément au Plan Intérimaire pour l’Education : accès et rétention dans les écoles primaires publiques bénéficiaires améliorés.

Stratégie d’intervention Approche HIMO Structurée

  1. Formation : renforcement de capacités de toutes les parties prenantes, à savoir les Collectivités Territoriales Décentralisées, PME, Associations (Comité local d’entretien, etc.), Bureaux d'études, Main d’œuvre qualifiée ou non ;
  2. Investissement : construction et/ou réhabilitation des infrastructures (immobilières, scolaires, routières, communales/locales, etc.) en optimisant l’utilisation des ressources locales (matières premières, main d’œuvre, etc.) pour renforcer le développement local ;
  3. Pérennisation : mise en place d’un système d’entretien des infrastructures communales ou locales.

Résultats du Projet jusqu’en Septembre 2020

223 salles de classe construites
  • 5.575 tables bancs, 400 tables et 800 bancs pour réfectoires, 223 tables de bureau et chaises pour instituteurs fournis
  • 111 cantines avec magasin de stockage, cuisine et réfectoire construites
  • 111 latrines construites
  • 18 tâcherons locaux ; 262 cadres techniques de PME et agents de surveillance formés
  • 1.840 membres d’associations de parents d’élèves (FEFFI ; FRAM) formés à l’entretien des bâtiments scolaires
  • 188.222 Hommes-jours d’emplois créés pour 2.428 ouvriers
  • 45 jeunes ouvriers spécialisés formés et aptes à intégrer le monde du travail