Migration de main-d’œuvre

Table ronde OIT: Les droits des travailleurs migrants à la liberté syndicale et à la négociation collective

L’OIT organise une table ronde virtuelle afin de débattre et présenter les conclusions de son dernier rapport sur les droits LSNC des travailleurs migrants. La table ronde réunira un panel d’acteurs représentants les différentes voix du monde du travail ainsi que des experts, qui identifieront les défis clés et des propositions afin garantir aux travailleurs migrants le bénéfice effectif de leurs droits LSNC.


Les 169 millions de travailleurs migrants à travers le monde jouent un rôle toujours plus vital pour le bien-être de nos sociétés. Comme tous les travailleurs, ils devraient avoir les mêmes droits fondamentaux que les nationaux des pays dans lesquels ils travaillent, y compris les droits habilitants à la liberté syndicale et à la négociation collective (LSNC). En effet, ces droits sont essentiels pour les travailleurs afin de bénéficier d’un travail décent.  
Malgré leur reconnaissance universelle au titre des principes fondamentaux et droits au travail par l’OIT, de nombreux défis existent pour faire en sorte que ces droits deviennent une réalité pour les travailleurs migrants.

Partant de ce contexte, l’OIT a récemment publié un rapport intitulé « Liberté syndicale et négociation collective : quels droits pour les travailleurs migrants ? », détaillant les obstacles rencontrés par les travailleurs migrants dans l’exercice de leurs droits LSNC et fournissant des suggestions spécifiques pour les actions des gouvernements, syndicats et organisations d’employeurs pour les surmonter. S’appuyant sur une enquête exhaustive réalisée auprès des syndicats, le rapport fournit des aperçus clés sur la manière dont les syndicats appréhendent ces défis, les actions qu’ils mettent en place et leurs expériences en matière d’inclusion et de soutien aux travailleurs migrants afin de promouvoir leurs droits LSNC. Aussi, le rapport illustre les bonnes pratiques mises en place par les organisations d’employeurs afin de favoriser les droits des travailleurs migrants à travers la participation effective à la négociation collective, particulièrement dans les secteurs économiques ou les travailleurs migrants sont le plus présents.

Le 29 novembre 2023, l’OIT organise une table ronde virtuelle afin de débattre et présenter les conclusions de son dernier rapport sur les droits LSNC des travailleurs migrants. La table ronde réunira un panel d’acteurs représentants les différentes voix du monde du travail ainsi que des experts, qui identifieront les défis clés et des propositions afin garantir aux travailleurs migrants le bénéfice effectif de leurs droits LSNC.

Objectifs :

  • Diffuser les propositions clés du rapport et engager des discussions constructives afin de contribuer à la création d’un environnement au sein duquel les travailleurs migrants peuvent travailler en liberté, avec respect et dignité ;
  • Identifier les principaux défis auxquels les travailleurs migrants font face dans l’exercice de leurs droits LSNC et clarifier les attentes des instruments internationaux, soutenir les efforts visant à affiner les lois et les réglementations ainsi que dispenser des conseils sur la manière de surpasser les obstacles pratiques courants à la garantie de l’exercice effectif des droits LSNC aux travailleurs migrants.

Programme

Modération
  • Mme Miriam Boudraa, Chargée principale de programme , CIFOIT
Ouverture
  • Mme Sukti Dasgupta, Directrice, WORKQUALITY OIT
Partie I - Défis de la LSNC  pour les travailleurs migrants : présentation des conclusions du rapport de l'OIT
  • Mme Katerine Landuyt, Spécialiste technique principal, Service des migrations de main-d'œuvre de l'OIT
Partie II : Comment la négociation collective peut-elle contribuer à mieux protéger les droits des travailleurs migrants ?
  • M. William Gois, Coordinateur régional, Forum sur les migrations en Asie
  • Mme Petra Herzfeld-Olsson, Professeur de droit du travail, Faculté de droit, Université de Stockholm  
Séance de questions-réponses : questions aux experts
 
Partie III : Garantir la LSNC pour les travailleurs migrants dans la pratique - la voix des mandants de l'OIT
  • David Iigonda - Directeur adjoint au ministère du travail, des relations industrielles et de la création d'emplois, Namibie
  • Mme Shiella Estrada, Présidente de Pinay Careworkers Transnational, Philippines
  • Mme Carmen Barsan, chef de l'unité des affaires internationales, Confédération des employeurs allemands.
Session de questions-réponses : questions aux panélistes (20 min)

Remarques finales
  • M Victor Hugo Ricco, Spécialiste principal des activités pour les travailleurs et les travailleuses, Bureau ACTRAV, OIT
Afin d’en apprendre plus sur le sujet, nous encourageons tous les participants à lire de rapport de l’OIT sur les droits à la liberté syndicale et à la négociation collective des travailleurs migrants, ou découvrez les principales conclusions du rapport en consultant le résumé exécutif.