Projets sur le travail forcé

  1. Elimination, par des mesures axées sur le marché du travail, de la traite des personnes dans la République de Moldavie et en Ukraine

    1 novembre 2006 - 11 février 2009

    Le projet offre une perspective à long terme contre la traite des personnes dans la République de Moldavie et en Ukraine en comblant les lacunes dans la mise en œuvre actuelle des plans d’action nationaux contre la traite des personnes.

  2. Lutter contre le travail forcé et la traite des travailleurs migrants en Indonésie

    1 septembre 2006 - 30 août 2008

  3. Démarginalisation socio-économique des victimes de la traite des personnes après leur rapatriement, en Thailande et aux Philippines

    1 mai 2006 - 30 avril 2009

    En Asie du Sud-Est, la Thaïlande et les Philippines font partie des pays qui connaissent de graves problèmes de trafic d’êtres humains.

  4. Lutte contre le travail forcé et la discrimination en Afrique

    1 mars 2006 - 30 septembre 2008

    Le Niger, l’un des pays du monde les plus touchés par la pauvreté, est aussi l’un des rares pays africains à avoir reconnu l’existence d’un problème de travail forcé, lié en grande partie à la discrimination à l’encontre des descendants d’esclaves.

  5. Travail forcé, discrimination et réduction de la pauvreté concernant les peuples indigènes de la Bolivie, du Pérou et du Paraguay

    1 mars 2006 - 30 septembre 2008

    Les recherches récentes du BIT indiquent que le travail forcé touche au moins 1,3 million de personnes en Amérique Latine.

  6. Combattre la traite de personnes au Brésil

    1 octobre 2005 - 30 septembre 2008

    Projet commun IPEC SAP-FL

  7. Soutien fondamental au SAP-FL - Irlande

    1 janvier 2005 - 31 juillet 2011

    Apporte un soutien fondamental au Programme d’action spécial pour combattre le travail forcé

  8. Lutte contre le travail forcé au Brésil

    1 novembre 2001 - 30 juin 2008

    Depuis le milieu des années quatre-vingt-dix, le gouvernement brésilien et les partenaires sociaux s’attachent à éliminer le travail forcé, comme en témoignent les institutions mises en place et les allocations de ressources du budget fédéral. Cet objectif a été renforcé au sein du gouvernement Lula. Le présent projet appuiera ces initiatives et travaillera en étroite collaboration avec tous les partenaires ainsi qu’avec son institution pour assurer une approche ciblée, efficace et durable.