Travail forcé, esclavage moderne et traite des êtres humains

  • Le Protocole historique sur le travail forcé entre en vigueur

    "Les pays qui l’ont ratifié doivent maintenant appliquer le traité et rendre des comptes sur les mesures prises." Commission sur le travail forcé, CIT 2014.

  • Engagez-vous contre l'esclavage moderne

    21 millions de personnes victimes du travail forcé. 150 milliards de dollars de profits illégaux. Soutenez le traité international pour éradiquer l’esclavage moderne.

  • Attirés par un travail, pris au piège du travail forcé

    À la recherche d'un emploi pour soutenir sa famille, un homme accepte une offre d'un recruteur et signe un contrat pour ce qui semble un bon travail avec des salaires décents. Une fois à destination, la réalité est très différente.

  • Initiative de recrutement équitable

    Il y a 232 millions de migrants internationaux et 740 millions de déplacés internes. La plupart émigre en quête d’un emploi décent et d’un meilleur niveau de vie.
    Les travailleurs migrants empruntant de l’argent à un tiers sont davantage exposés au risque du travail forcé.

  • Alliance 8.7: Pour un monde sans travail forcé, sans esclavage moderne, sans traite des êtres humains ni travail des enfants

    Près de 21 millions de personnes dans le monde sont victimes du travail forcé. 168 millions d’enfants sont contraints de travailler, dont la moitié environ dans les pires formes de travail, principalement les travaux dangereux. L’Alliance 8.7 est une coalition qui s’engage à accélérer et à intensifier les actions pour lutter contre ce problème et à atteindre la cible 8.7 des Objectifs de développement durable (ODD).

Faits et chiffres

  • Près de 21 millions de personnes sont victimes du travail forcé – 11,4 millions de femmes et de filles et 9,5 millions d’hommes et de garçons.
  • Près de 19 millions d’entre elles sont exploitées par des particuliers ou des entreprises privées et plus de 2 millions par un Etat ou des groupes rebelles.
  • Parmi celles qui sont exploitées par des particuliers ou des entreprises, 4,5 millions subissent une exploitation sexuelle forcée.
  • Dans l’économie privée, le travail forcé génère 150 milliards de dollars de profits illégaux par an.
  • Le travail domestique, l’agriculture, la construction, la production manufacturée et le spectacle figurent parmi les secteurs les plus concernés.
  • Les travailleurs migrants et les populations indigènes sont particulièrement vulnérables au travail forcé.
Source ILO

Il est temps de ratifier le Protocole du travail forcé de l'OIT

  1. Le nouveau protocole juridiquement contraignant sur le travail forcé vise à renforcer les efforts mondiaux de lutte contre le travail forcé, la traite et les pratiques analogues à l'esclavage. Les gouvernements ont maintenant la possibilité de ratifier le Protocole et d'intégrer de nouvelles mesures aux niveaux national et régional pour lutter contre ce crime.