L'OIT lance une nouvelle stratégie pour assurer un travail décent aux travailleurs et travailleuses domestiques

Alors que la demande mondiale de travailleurs et travailleuses domestiques est susceptible d'augmenter, l'Organisation internationale du Travail intensifie son action pour leur garantir l'accès à un travail décent.

Actualité | 15 juin 2023
© J. Aliling / ILO
GENÈVE (Nouvelles de l'OIT) - L'Organisation internationale du Travail a lancé une stratégie en cinq étapes visant à faire du travail décent une réalité pour les travailleurs domestiques du monde entier, dont les conditions de travail restent parmi les plus mauvaises du marché du travail.

Les travailleurs domestiques jouent un rôle inestimable dans de nombreuses sociétés, en fournissant des services de soins essentiels, directs et indirects, aux ménages privés. En tant que travailleurs sociaux, ils sont à la base de nos familles, de nos sociétés et de nos économies.

Cependant, leurs contributions ont souvent été sous-évaluées. Un rapport de l'OIT, publié en 2021, a révélé que 81 % des travailleurs domestiques étaient employés de manière informelle, en raison de lacunes dans la couverture juridique ou de lacunes dans la mise en œuvre.

Pourtant, le besoin croissant de services de soins à l'échelle mondiale signifie que la demande de travailleurs domestiques est susceptible d'augmenter.

La stratégie vise à fournir des solutions pratiques pour autonomiser et améliorer la vie des travailleurs domestiques dans le monde entier. Elle repose sur la collaboration des gouvernements, des employeurs et des travailleurs au cours des phases suivantes :
  1. Estimer le nombre de travailleurs domestiques et la part des travailleurs domestiques dans l'emploi informel. Les données démographiques sur les caractéristiques des travailleurs domestiques et sur leurs conditions de travail permettent d'éclairer les quatre étapes suivantes.
  2. Analyser les lacunes des lois et réglementations en matière de travail et de sécurité sociale qui couvrent les travailleurs domestiques et déterminer si le niveau de protection fourni est adéquat.
  3. Identifier les moteurs des pratiques d'emploi informelles et de la non-conformité afin d'élaborer des stratégies ciblées pour y remédier.
  4. Discuter des résultats des étapes 1 à 3 et élaborer un plan d'action par le biais du dialogue social en vue de la formalisation du travail domestique.
  5. Mettre en œuvre le plan d'action et suivre les progrès accomplis dans la réalisation de ses objectifs.
"Nous croyons fermement qu'en suivant ces étapes, inspirées par les bonnes pratiques présentées dans le rapport, nous pouvons faire des progrès significatifs pour que le travail décent devienne une réalité pour les travailleurs domestiques. Les travailleurs domestiques ont assuré nos besoins quotidiens en matière de soins. Il est temps pour nous de veiller à ce qu'ils bénéficient d'un travail décent", a déclaré Sukti Dasgupta, Directrice du Département des Conditions de Travail et de l’Égalité.
"Les travailleurs et travailleuses domestiques ont assuré nos besoins quotidiens en matière de soins. Il est maintenant temps de veiller à ce qu'ils bénéficient d'un travail décent."