Prestation de services par les coopératives

Le mouvement coopératif émerge actuellement comme nouvel acteur dans le secteur des services à la personne, notamment en l'absence d’autres options viables – publiques ou privées. Les coopératives peuvent également favoriser l’obtention de meilleures conditions de travail dans ce secteur (p. ex. droit aux avantages sociaux, pouvoir de négociation accru, normalisation des heures de travail), notamment pour les femmes.

Les coopératives favorisent l'interdépendance dans le secteur des services à la personne dans la mesure où elles privilégient l'inclusion, l’équité et la prise de décision démocratique tout au long de la chaîne de soins. A ce titre, les prestataires de services, les bénéficiaires et leur famille, ainsi que les autres parties prenantes, ont voix au chapitre quant à la nature des services offerts et au fonctionnement des entités qui les dispensent.

Malgré la valeur ajoutée qu’elles apportent à ce secteur, les coopératives font face à plusieurs difficultés qui entravent leur viabilité et leur pérennité, comme l'accès limité au financement et au fonds de roulement initial, le manque de savoir-faire coopératif et leurs connaissances lacunaires dans le secteur des services à la personne. Il existe plusieurs réponses à ces difficultés, notamment l'échange d'informations, l'élaboration de programmes de formation ciblés et l'établissement d'alliances et de partenariats stratégiques dans l’ensemble de la chaîne de soins et du mouvement coopératif.