Nouvelles sur la Convention du travail maritime, 2006

2009

  1. La Norvège ratifie la convention du travail maritime

    10 février 2009

    L’Ambassadeur du Royaume de Norvège, S.E. Angell-Hansen, a déposé aujourd’hui l’instrument de ratification de la Convention du travail maritime, 2006, auprès de l’Organisation internationale du Travail au nom de son gouvernement. La Norvège est le premier pays européen à ratifier cette Convention.

  2. Le Panama ratifie la convention du travail maritime

    6 février 2009

    L’Ambassadeur de la République du Panama, S.E. Juan Alberto Castillero, a déposé aujourd’hui l’instrument de ratification de la convention du travail maritime, 2006, auprès de l’Organisation internationale du Travail. Le Panama, plus vaste Etat du pavillon dans le monde, avec près de 25 pour cent de la flotte marchande dans le monde, est le quatrième grand pays maritime dans le monde à ratifier la convention, adoptée par la 94e Conférence internationale du Travail (maritime) à Genève en février 2006.

2008

  1. La convention du travail maritime: embarquement pour un avenir décent

    10 septembre 2008

    Quand l'OIT a adopté la convention du travail maritime (MLC) en février 2006, le Directeur général du BIT Juan Somavia a parlé d’écrire «une nouvelle page de l'histoire du travail» pour plus de 1,2 million de gens de mer dans le monde. Deux ans après, la MLC a été ratifiée par trois Etats du pavillon représentant près de 20 pour cent du tonnage brut mondial; de nombreuses autres ratifications et des accords professionnels sont déjà en cours. Un plan d’action quinquennal de l’OIT, élaboré pour obtenir une entrée en vigueur d’ici 2011, va connaître une avancée ce mois, grâce à deux importantes réunions tripartites d’experts qui vont élaborer des directives concernant les inspections des Etats du pavillon et des directives pour les agents chargés du contrôle par l’Etat du port. Reportage du BIT depuis le «City of London», où la MLC est déjà mise à l’épreuve.

  2. Les Bahamas ratifient la nouvelle Convention de l’OIT sur le travail maritime

    12 février 2008

    Le Gouvernement du Commonwealth des Bahamas a déposé aujourd’hui son instrument de ratification de la Convention historique du travail maritime (2006) de l’Organisation internationale du Travail (OIT).

  3. Renforcer la sécurité en haute mer et dans les ports du monde entier: La convention de l'OIT sur les documents d’identité des gens de mer prend un nouvel élan

    25 janvier 2008

    Un nombre grandissant de pays a déjà ratifié la convention n° 185 de l’OIT, adoptée en 2003, sur les pièces d’identité des gens de mer. Entrée en vigueur en février 2005, cette convention internationale crée le premier système mondial d’identification biométrique des documents d’identité des 1,2 million de marins dans le monde.

2006

  1. Session maritime de la Conférence internationale du Travail (7-23 février 2006): Écrire "l'histoire du travail": l'OIT adopte une nouvelle convention maritime consolidée

    23 février 2006

    La convention du travail maritime consolidée 2006, adoptée par l'OIT aujourd'hui est un instrument juridique mondial, global et pionnier, qui concerne les normes du travail maritime pour les armateurs, les marins et les nations maritimes du monde entier. La nouvelle convention ne va pas seulement répondre au besoin de conditions de travail décentes de plus de 1,2 million de gens de mer dans le monde, mais elle pourrait aussi donner l'élan et l'appui nécessaires pour élaborer des approches similaires, novatrices et équilibrées, dans d'autres domaines. BIT en ligne s'est entretenu avec Cleopatra Doumbia-Henry, Directrice du Département des normes internationales du travail au BIT à propos de la nouvelle convention.