Convention du travail maritime

Le Portugal s'engage à lutter contre le harcèlement et l'intimidation dans le secteur maritime

Le harcèlement et l'intimidation, en particulier à l'égard des femmes, sont des problèmes très préoccupants dans le transport maritime.

Actualité | 19 octobre 2023
Le gouvernement portugais s'est engagé à lutter contre le harcèlement et l'intimidation dans le secteur maritime.

Il a déposé auprès de l'Organisation internationale du Travail (OIT) la déclaration d'acceptation des amendements de 2016 au Code de la convention du travail maritime, 2006, telle qu'amendée (MLC, 2006).

Les amendements de 2016 visent à éliminer le harcèlement et l'intimidation à bord des navires, en utilisant comme référence le Guide sur l'élimination du harcèlement et de l'intimidation à bord des navires, publié conjointement par la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) et la Chambre internationale de la marine marchande (ICS).

Lors du dépôt de la déclaration d'acceptation, l'Ambassadeur Rui Macieira, Représentant permanent du Portugal à Genève, a déclaré que « le Portugal attache la plus grande importance à la ratification, à la mise en œuvre et à la promotion de tous les instruments normatifs de l'OIT. Nous pensons que la mise en œuvre des amendements de 2016 au Code de la MLC, 2006 contribuera à renforcer le travail décent dans un secteur d'une importance cruciale pour notre propre pays et pour le bon fonctionnement des chaînes d'approvisionnement dans le monde.

Gilbert F. Houngbo, Directeur général de l'OIT, s'est félicité de la déclaration d'acceptation et a souligné l'engagement ferme du Portugal à promouvoir la justice sociale et à protéger les conditions de vie et de travail des gens de mer.
Les amendements de 2016 à la MLC, 2006 entreront en vigueur pour le Portugal le 18 avril 2024.

Le harcèlement et l'intimidation, y compris les agressions sexuelles à bord, continuent d'être un sujet de grande préoccupation pour la communauté maritime. Le groupe de travail tripartite conjoint OIT/OMI (Organisation Maritime Internationale) se réunira en février 2024 pour discuter de nouvelles mesures visant à garantir que les gens de mer en général, et les femmes en particulier, puissent se sentir en sécurité à bord.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la page Web de la MLC, 2006.