Droits fondamentaux

Le Directeur général de l'OIT exprime sa préoccupation quant à la situation en Tunisie

Communiqué de presse | 7 décembre 2012

Le Directeur général de l'Organisation internationale du Travail (OIT) exprime sa vive préoccupation face aux récents évènements survenus en Tunisie, notamment des violences visant des dirigeants syndicaux et des syndicalistes ainsi que les locaux de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT).

Le Directeur général souligne que les organisations de travailleurs et d’employeurs ne peuvent pas exercer leurs droits dans un climat de violence, de pressions ou de menaces à l’encontre de leurs dirigeants ou membres. Il est essentiel que les gouvernements garantissent le respect de ce principe et veillent, en cas de violation, à ce qu’une enquête judiciaireindépendante soit diligentée rapidement pour éclaircir pleinement les faits, déterminer les responsabilités, sanctionner les coupables et prévenir la répétition de tels actes.

Le Directeur général appelle aussi les autoritéstunisiennes à fournir tous les efforts nécessaires dans le futur pour garantir le libre exercice des droits syndicaux dans le pays, pour un dialogue sociale effectif qui puisse trouver une solution négociée et stable à la crise actuelle età veiller particulièrement au déroulement libre et sans incident de la mobilisation générale de protestation qui a été annoncée par l’UGTT pour la journée du 13 décembre prochain.