Notre impact, leur histoire

Comment la formation professionnelle m'a permis d'acquérir les compétences nécessaires à ma réussite

L'enseignement technique et la formation professionnelle peuvent être une fenêtre d'opportunités pour les jeunes à la recherche d'un emploi décent dans un large éventail de domaines professionnels et de services de production.

Reportage | 11 juillet 2023
Shukumar pendant son cours de formation à l'institut   © OIT
DHAKA (OIT Infos) – Shukumar Tonchongya, âgé d'une vingtaine d'années, est l'un des quelque 6 000 jeunes du Bangladesh à bénéficier du projet Skills 21 de l'OIT, financé par l'Union européenne.

Skills 21 soutient sept instituts d'enseignement technique et formation professionnelle (ETFP) à travers le Bangladesh, dans le but de populariser l'enseignement technique et la formation professionnelle et de créer des instituts modèles offrant une formation basée sur les compétences, l'équité et l'ouverture d'accès, la bonne gouvernance, l'engagement industriel, les compétences écologiques, les compétences entrepreneuriales, l'orientation professionnelle et l'aide à l'insertion professionnelle.

La formation comprend le soudage, la conception graphique, l'installation et la maintenance électrique, la plomberie, la réfrigération et la climatisation, l'utilisation de machines à travailler le bois et de machines à coudre, les soins et la conduite.

Ecoutez l'histoire de Shukumar Tonchongya:

«Je suis Shukumar Tonchongya, un habitant de Kaptai, un sous-district de l'un des districts montagneux de Rangamati. J'ai passé le SSC [Secondary School Certificate] en 2017 et j'ai ensuite été complètement désœuvré. Mon père et mon frère aîné travaillent à la ferme, ce qui n'est pas grand-chose. Le revenu de notre famille a encore diminué pendant la pandémie de coronavirus à partir de 2020, comme tout le monde. C'est alors que j'ai commencé à chercher des moyens d'aider ma famille.»

«J'ai appris par mes amis que l'école polytechnique de Kaptai dispensait des formations techniques et aidait les stagiaires à trouver un emploi. Après quelques recherches, en janvier 2021, j'ai été admis au cours de quatre mois sur les métiers de la soudure et de la fabrication.»

«J'ai également appris à utiliser correctement les équipements et à assurer ma sécurité pendant la formation et sur le lieu de travail lorsque j'utilise les équipements. L'Institut a élaboré différentes mesures de sécurité au travail avec des illustrations en bengali et les a présentées dans la salle de classe.»

«Après avoir terminé le cours, avec l'aide du responsable de l'orientation professionnelle, j'ai trouvé un emploi dans un atelier d'ingénierie situé à Lichubagan, Rangunia, dans la région de Chattogram. J'ai commencé le 1er août 2021 avec un salaire de 12 500 Taka du Bangladesh (115 USD). Je suis heureux qu'avec ce salaire, je puisse envoyer un peu d'argent à la maison après avoir pris en charge mes propres dépenses.»

Shukumar, parmi d'autres personnalités et invités de marque participant à la journée portes ouvertes du campus   © OIT
«Je suis fier qu'à partir de 2021, l'Institut, sous la direction du ministère de l'Éducation, ait organisé une campagne de sensibilisation à l'ETFP. J'ai été l'une des personnes influentes de cette campagne, qui visait à motiver les jeunes de la région comme moi. Je me suis senti honoré. Pendant que je participais à la campagne, tout le monde écoutait attentivement ce que je disais.»

«Pendant la campagne, lorsque j'ai vu mes photos sur l'affiche, les dépliants de l'Institut d'enseignement et de formation professionnels, et que ma vidéo avait été présentée lors du rassemblement de la communauté, j'ai éprouvé un immense plaisir. J'ai eu l'impression que non seulement je gagnais de l'argent pour ma famille et que je contribuais à l'économie du pays, mais aussi que je motivais la prochaine génération pour l'ETFP.»

«C'est pourquoi je veux dire aux jeunes de ma région qu'au lieu de rester oisifs, ils devraient suivre une formation technique pour acquérir des compétences et entrer dans le monde du travail. Ce faisant, ils apporteront la prospérité à leur vie, à leur famille et au pays. Soyons habiles, réussissons!»