Protection sociale

Ghana: Donner une formidable impulsion au régime d’assurance public en sortant des sentiers battus

Le programme «Impact Insurance» de l'OIT a permis au régime national d’assurance-maladie du Ghana de faire des économies et d’améliorer le service à la clientèle.

Reportage | 14 août 2018
GENÈVE (OIT Infos) – Le régime national d’assurance-maladie du Ghana (National Health Insurance Scheme, NHIS) a un objectif ambitieux: mettre en place une couverture de santé universelle. Or la Caisse nationale d’assurance-maladie (National Health Insurance Authority, NHIA) s’est rendu compte que le pourcentage de ses affiliés avait atteint il y a quelques années un palier de 40 pour cent de la population et que ce chiffre n’évoluait pas. En outre, le NHIS, tout comme de nombreux autres systèmes de santé nationaux, est confronté à des difficultés financières et n’a guère de latitude pour mobiliser des ressources supplémentaires, que ce soit par l’impôt ou d’autres sources de revenus. Par conséquent, tous les mouvements d’argent qui s’effectuent via la NHIA à des fins de demandes de remboursement ou d’opérations doivent être gérés intelligemment.

Toutefois, un changement positif est en train de se produire, grâce au soutien apporté à la NHIA par le programme «Impact Insurance» de l'OIT. Ce programme a pour but d’aider le secteur de l’assurance, les gouvernements et leurs partenaires à exploiter pleinement le potentiel de l’assurance, en lui permettant de jouer un rôle dans la réduction de la vulnérabilité des ménages, le renforcement des entreprises et la contribution à l’amélioration des politiques publiques.

Lors d’une mission de cadrage du projet, le programme a constaté que l’un des principaux goulets d’étranglement opérationnels résidait dans l’affiliation et le renouvellement des adhésions au NHIS, qui imposent aux intéressés de se présenter en personne auprès d’un des bureaux de la NHIA.

Bien souvent, il y a des files d’attente considérables le long des bâtiments, et certaines personnes s’installent même pour passer la nuit devant les bureaux afin d’éviter d’avoir à faire la queue durant la journée en pleine chaleur. Le personnel de la NHIA est souvent surchargé, et les longues périodes d’attente découragent de nombreuses personnes de s’affilier ou de renouveler leur adhésion.

Tant pour les affiliés que pour le NHIS, ce processus manuel, chronophage et coûteux a des répercussions catastrophiques. D’où la nécessité d’une solution numérique innovante.

Le NHIS est donc en train d’expérimenter un système qui permettra aux clients de renouveler leur adhésion à l’aide d’un simple téléphone portable ou d’un smartphone. Le programme «Impact Insurance» a assuré le financement initial du projet ainsi que la conceptualisation de solutions technologiques éventuelles, et fourni l’assistance technique de même que le soutien à la gestion du projet nécessaires au lancement du programme.

Intervention à moindre coût, retombées considérables

Mme Lydia Dsane-Selby, directrice générale adjointe chargée des opérations, a expliqué, lors de sa récente présentation de la NHIA au siège de l’OIT à Genève, que le projet offre la possibilité d’abaisser les coûts grâce à une meilleure efficacité opérationnelle et de réduire considérablement ce qu’elle qualifie de «fuites» d’argent. Elle estime que, si le projet était déployé au niveau national, les économies réalisées pourraient réduire sensiblement le déficit de la NHIA et amorcer un changement en termes d’impact du régime d’assurance au Ghana.

Elle se dit «agréablement surprise» car elle ne pensait pas que «six mois et un budget de 30'000 dollars E.-U. suffiraient à changer potentiellement la donne pour le NHIS. C’est un investissement relativement faible pour de telles retombées. C’est tout simplement incroyable», déclare-t-elle

Craig Churchill, qui dirige l’équipe du programme «Impact Insurance» de l'OIT, se dit lui aussi fort impressionné par le succès du projet. «Je trouve que ce qui est stimulant, c’est de voir comment une opération qui a démarré dans le but de réduire les files d’attente pour s’inscrire auprès des bureaux de district s’est muée en un projet beaucoup plus vaste en termes de réduction des coûts, d’accroissement des revenus et de lutte contre la fraude.»

«Le programme «Impact Insurance» célèbre cette année son dixième anniversaire. Notre engagement en faveur du projet de sécurité sociale au Ghana est un bon exemple de la diversité de nos interventions, qui touchent aussi des projets d’intérêt public, et montre comment un soutien financier relativement modeste peut produire des résultats considérables», conclut M. Churchill.