Reportages Vidéo

Août 2017

  1. Aider les femmes autochtones à s’autonomiser en Bolivie dans le secteur de la construction

    9 août 2017

    Les peuples autochtones représentent 5 pour cent de la population mondiale, mais 15 pour cent des pauvres dans le monde. En raison de l’exclusion et des discriminations, les femmes autochtones sont souvent les plus pauvres des pauvres. Elles doivent se battre plus pour trouver un travail décent. En Bolivie, l’OIT travaille avec ses partenaires pour faire progresser les droits des femmes autochtones, les autonomiser économiquement et les aider à atteindre la justice sociale.

  2. Qu’est-ce qui nous empêche de combler ce fossé entre les femmes et les hommes ?

    3 août 2017

    Le rapport « L’emploi et les questions sociales dans le monde en 2017 – les tendances pour les femmes », qui vient de paraître, dresse le bilan des obstacles que rencontrent les femmes à la recherche d’un travail décent.

Mars 2017

  1. Des femmes qui s’entraident pour réussir au Népal

    8 mars 2017

    Au Népal, des femmes entrepreneures s’entraident pour réussir en partageant leurs pratiques, ce qui est source de sécurité et d’argent pour leur famille; mais elles peuvent aussi changer les perceptions traditionnelles sur les femmes et leur rôle dans la société.

Février 2017

  1. La professionnalisation des petites entreprises touristiques du Népal

    20 février 2017

    Le tragique tremblement de terre de 2015 a sérieusement mis à mal l’industrie du tourisme au Népal. A présent, alors que les touristes commencent à revenir, ils constatent du changement dans la manière dont les entreprises népalaises les accueillent.

Novembre 2016

  1. Les contrats permanents peuvent augmenter la productivité

    14 novembre 2016

    Dans le monde, les entreprises ont de plus en plus souvent recours à l’emploi temporaire. D’après un nouveau rapport de l’OIT, beaucoup de ces travailleurs atypiques ont des salaires inférieurs, moins de protection sociale, et alternent emplois temporaires et chômage. Mais certaines entreprises découvrent qu’en donnant la sécurité de l’emploi aux travailleurs avec des contrats permanents, ils peuvent obtenir un avantage compétitif important. (En anglais avec sous-titres français)

Août 2016

  1. Donner des ailes aux jeunes du Katanga

    12 août 2016

    En République Démocratique du Congo, le projet PAEJK de l’OIT offre de meilleures perspectives d’avenir aux jeunes de la province du Katanga. A travers l’apprentissage, la formation professionnelle et l’entrepreneuriat, près de 20 000 jeunes ont pu bénéficier d’une éducation qui renforce leur possibilité d’intégration dans la vie active. (Disponible avec sous-titres)

Juin 2016

  1. Un nouveau marché pour Sidi Bouzid

    14 juin 2016

    Le nouveau marché couvert de la ville tunisienne de Sidi Bouzid devrait améliorer les conditions de travail des marchands

  2. Le chemin de l’élimination du travail des enfants en Zambie

    8 juin 2016

    En Zambie, l’OIT a mis en place le programme ARISE pour lutter contre le travail des enfants par l’éducation. Il vise à faire reculer cette pratique et à agir en faveur de l’éducation et de la formation. En s’attaquant aux facteurs économiques et sociaux qui encouragent les petits producteurs à employer des enfants pour des travaux dangereux, le programme contribue à éliminer le travail des enfants des chaînes logistiques. (En anglais avec sous-titres français)

Mai 2016

  1. Les réfugiés syriens en Turquie suivent des formations pour obtenir de meilleurs emplois dans leur communauté d’accueil

    23 mai 2016

    Les réfugiés syriens et des membres de leur communauté d’accueil suivent des cours de turc et des formations professionnelles pour améliorer leur employabilité. Ces programmes sont mis en œuvre en Turquie par des partenaires locaux avec le soutien de l’OIT pour améliorer les moyens d’existence et les opportunités de travail décent des deux communautés. (Disponible avec sous-titres français)

Mars 2016

  1. De l’eau et des emplois pour la Tunisie

    23 mars 2016

    A Kesra en Tunisie, le programme d’appui de l’OIT au développement de Zones défavorisées (AZD) stimule une activité économique locale alignée sur les priorités de la population. Ainsi, des travaux hydroagricoles s'appuyant sur l’approche en haute intensité de main d’œuvre (HIMO), ont permit de créer des emplois en développant des activités agricoles durables, notamment la culture de figuiers.