Moussa Oumarou, Directeur général adjoint de l’OIT pour les opérations de terrain et les partenariats

M. Oumarou a fait ses études secondaires dans son pays, le Niger, avant d’entamer des études supérieures en France à partir de 1978. Il est diplômé de l’Institut Universitaire de Technologie de Béthune, de l’Ecole Normale Nationale de Lyon et de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan d’où il est sorti inspecteur de l’Enseignement technologique et de la Formation professionnelle.

Avant de rejoindre l’OIT, M. Oumarou a occupé plusieurs postes dans l’enseignement et l’administration publique du Niger qui l’ont conduit à exercer de hautes fonctions en tant qu’inspecteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle et Secrétaire-général du Ministère de l’Education nationale. Ensuite, il a été nommé ministre de la Fonction publique, du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, poste qu’il occupa de 1997 à 1999. Dans le cadre de ses responsabilités, il a notamment été membre du comité interministériel chargé des négociations avec les Institutions financières internationales (IFI) dans le contexte des réformes économiques et sociales. Il assura également la présidence de plusieurs commissions dont la mission était de négocier au nom du gouvernement avec les partenaires sociaux. C’est durant cette période qu’il a fait adopter les textes législatifs visant à la création d’une Commission nationale de dialogue social (l’une des premières en Afrique). Il a également procédé à la révision du Statut général de la Fonction publique, introduisant des règles supplémentaires sur le plan juridique dans le Code du Travail.

A son départ du Gouvernement du Niger, M. Oumarou entra à l’OIT, d’abord comme consultant pour les questions de dialogue social, puis en tant qu’Administrateur national de projet pour la promotion de la Déclaration relative aux principes et droits fondamentaux au travail. Plus tard, il devint Conseiller technique principal du Programme régional pour la promotion du dialogue social en Afrique francophone. En 2006, il rejoindra le siège de l’OIT comme Spécialiste principal de l’administration et de l’inspection du travail.

En 2011, il fut nommé Directeur du département des Relations professionnelles et d’Emploi et, durant cette période, il assura également les fonctions de Directeur exécutif du secteur du dialogue social.

En 2013, il devint Directeur du département de la Gouvernance et du Tripartisme puis, à partir du 1er janvier 2018, Directeur général adjoint pour les opérations de terrain et les partenariats.

Il est l’auteur de plusieurs études sur le dialogue social et l’administration du travail.

Sa carrière lui a valu d’obtenir les décorations de Chevalier des Palmes Académiques et de Chevalier de l’Ordre National du Niger.