Une réponse élargie et complète au VIH/sida sur le lieu de travail mettant l’accent sur l’économie informelle

    Mécanisme de financement: Fonds mondial (sous-récipiendaire)

    Budget du projet:
    882 969 dollars des Etats-Unis

Objectifs

    Ce programme entend renforcer l’apport du secteur privé dans la proposition soumise au Fonds mondial par le Ghana pour la série 8:

  • en faisant reculer la stigmatisation et la discrimination dans l’emploi qui affectent les personnes vivant avec le VIH ou le sida;
  • en réduisant les comportements à risque exposant les travailleurs ciblés au VIH;
  • en permettant à plus de travailleurs des entreprises ciblées vivant avec le VIH ou le sida de conserver durablement leur emploi.

    L’impulsion donnée par ce projet permettra de mobiliser davantage les infrastructures des lieux de travail pour soutenir la réponse nationale du Ghana au VIH. Le projet vise à élargir l’action dans le monde du travail au Ghana pour toucher les parties prenantes et les travailleurs de l’économie informelle au niveau des districts. Ceux-ci bénéficieront de programmes de prévention et de systèmes d’orientation pour le conseil et le dépistage volontaires (CDV), d’une prise en charge et d’un soutien pour eux-mêmes et leur famille.

Activités principales


    Le projet fournira une assistance précieuse afin que la politique nationale du Ghana sur le VIH/sida sur les lieux de travail soit appliquée aux travailleurs et traduite en actions concrètes sur le terrain. Pour ce faire, il élargira l’accès des travailleurs à la prévention, au traitement, à la prise en charge et au soutien et améliorera leurs perspectives d’occuper des emplois permanents et rémunérateurs. Il s’appuiera sur l’infrastructure existante du Programme international d'éducation sur le VIH/sida sur les lieux de travail de l'OIT, qui fonctionne bien, et sur la collaboration avec l’Association des employeurs du Ghana, le ministère de l’Emploi et des Affaires sociales, les acteurs de l’économie informelle, les organisations de travailleurs et le réseau d’organisations non gouvernementales (ONG) formées par le projet à la communication pour le changement de comportement (CCC) sur le lieu de travail.

    L’OIT contribuera à la mise en œuvre de la proposition de la série 8 du Fonds mondial en proposant à ses mandants une assistance technique et une formation pratique pour élaborer des politiques et mettre en œuvre des programmes. Ce faisant, elle renforcera la coopération permanente avec les entreprises ciblées et les actions pour élargir l’accès au traitement, à la prise en charge et au soutien. Elle adoptera une approche duale en mobilisant les services internes des entreprises et en créant des liens avec les services communautaires, avec l’appui des ONG impliquées.

Les activités principales incluent:

  • le renforcement des capacités du ministère de l’Emploi et des Affaires sociales, des organisations de travailleurs et d’employeurs (y compris des entités/organismes affiliés sectoriels), l’examen des plans stratégiques et la fourniture d’une assistance pour les besoins émergents, notamment le renforcement des capacités pour la formulation et la mise en œuvre de politiques et de programmes;
  • une aide à la mise en œuvre de la politique nationale tripartite sur le VIH/sida sur les lieux de travail;
  • des formations axées sur les questions de stigmatisation et de discrimination, pour le personnel de direction et les inspecteurs du travail;
  • une assistance pour l’établissement d’un système d’information de gestion au sein du ministère de la Main-d’œuvre, de la Jeunesse et de l’Emploi et la conduite de recherches dans des domaines comme l’évaluation d’impact en vue d’élaborer une stratégie de sensibilisation plus proactive;
  • l’identification et l’évaluation de la qualité et du potentiel des informations disponibles sur les infections sexuellement transmissibles (IST) et les services de conseil et de dépistage volontaires (CDV), de traitement, de prise en charge et de soutien; et l’élaboration d’un cadre politique et opérationnel qui permettra aux entreprises d’orienter les travailleurs vers ces services;
  • un soutien pour l’élaboration d’une politique au sein des petites et moyennes entreprises (PME), sous la forme de partenariats et de collaborations;
  • la poursuite des formations et de l’assistance technique pour élaborer des politiques sur le VIH/sida sur les lieux de travail viables et efficaces intégrant les principes fondamentaux du recueil de directives du BIT, incorporées à la Politique nationale sur le VIH/sida sur les lieux de travail;
  • la fourniture d’une assistance technique à la Coalition des entreprises du Ghana pour élaborer des programmes sur le VIH/sida sur les lieux de travail viables et efficaces;
  • la poursuite des formations et de l’assistance technique pour élaborer des programmes de communication pour le changement de comportement à l’égard du VIH/sida sur les lieux de travail viables et efficaces.