Cadre politique et mécanisme de mise en oeuvre pour une migration sûre et l'accès universel aux services pour les travailleurs migrants

    Mécanisme de financement: Fonds d'accélération programmatique (FAP), ONUSIDA

    Budget du projet:
    74 900 dollars des Etats-Unis

Objectifs

1. Mettre au point un modèle d’intervention complet pour une migration sûre et pour la protection de la santé des travailleurs migrants.

2. Elaborer un cadre politique et un mécanisme de mise en œuvre pour une migration sûre et l’accès universel aux services pour les travailleurs migrants.

3. Améliorer les connaissances des parties prenantes et des prestataires de services à tous les niveaux concernant les risques et les vulnérabilités liés au VIH.

4. Soutenir l’élaboration de politiques et de programmes et leur intégration aux institutions existantes.

5. Renforcer les capacités des parties prenantes et des prestataires de services pour consolider la mise en œuvre des politiques et des programmes.

Activités principales


    L’Indonésie fournit six millions de travailleurs à l’Asie. En 2008, 748 825 travailleurs migrants légaux avaient quitté ce pays. Majoritairement occupés dans des activités informelles, ils ont rarement accès à une protection juridique ou sociale. On estime que 75 pour cent d’entre eux sont des femmes, employées essentiellement comme domestiques. En décembre 2009, le ministère de la Santé avait recensé 19 923 cas de VIH dans les 32 provinces indonésiennes, dont une proportion importante de travailleurs migrants. La coordination limitée entre les autorités nationales et provinciales de même que les liens insuffisants entre les parties prenantes concernées et les établissements de santé privent les travailleurs migrants de l’accès aux services sanitaires et sociaux dans leur communauté.

Les activités principales incluent:

  • l’élaboration d’un cadre politique et d’un mécanisme de mise en œuvre pour une migration sûre et l’accès universel aux services pour les travailleurs migrants, dans le cadre du processus de placement et dans les communautés d’origine;
  • le renforcement des capacités des parties prenantes et des prestataires de services, dans le cadre du processus de placement et dans les communautés d’origine;
  • la coordination, le suivi et l’évaluation techniques.