Accords sectoriels

Un nombre croissant d'accords couvrent toute une industrie ou un secteur d’activité économique, dans un pays ou même au niveau mondial. Les secteurs maritime et de l'énergie offrent de bons exemples de ce type d’accords.

L'International Maritime Health Association (IALA)
et la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) ont signé à l’occasion du 8e Congrès international sur le sida en Asie et dans le Pacifique (ICAAP) leur engagement conjoint à ce que le VIH ne puisse pas constituer une cause de discrimination en mer. Les deux organisations ont clairement affirmé que la question du VIH sur le lieu de travail doit être traitée comme toute autre maladie grave ou état de santé à bord d'un navire, qu’il ne s’agit pas d’une menace pour la santé publique dans le transport maritime ni d’une cause recevable de discrimination, et que les tests de dépistage devraient être réalisés sur une base volontaire.

La Fédération internationale de la chimie, de l'énergie, des mines et des industries diverses (ICEM)
et l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB) ont négocié des accords-cadres avec les employeurs multinationaux, tels qu‘Impregilo, Lafarge, Veidekke, Lukoil et Statoil. Dans son accord-cadre modèle, l'IBB recommande que les programmes de prévention et de sensibilisation au VIH et au sida soient élaborés en conformité avec le Recueil de directives pratiques du BIT sur le VIH/sida et le monde du travail.