Faire avancer la justice sociale, promouvoir le travail décent

Mission de l'OIT en Libye : Promouvoir le travail décent et la justice sociale

Une mission de l'OIT, sous la direction de Rania Bikhazi, Directrice du Bureau de l’OIT pour l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie, et la Tunisie, s'est déployée en Libye en réponse à l'appel du Ministère du Travail et de la Réhabilitation. L'objectif central était de promouvoir le Travail Décent en tant que catalyseur essentiel pour avancer vers la Justice Sociale dans le pays. Au fil de rencontres fructueuses, la mission a échangé avec divers acteurs clés, définissant des priorités cruciales pour l'avancement du Travail Décent et de la Justice Sociale en Libye.

Actualité | 17 novembre 2023

Rencontre avec M. le Ministre du Travail et de la Réhabilitation :

La mission de l'OIT a eu le privilège de rencontrer le Ministre du Travail et de la Réhabilitation, M. Ali Alabed Alrida. Lors de cette rencontre, les départements ministériels ont partagé les priorités suivantes :
  • Améliorer les informations sur le marché du travail pour soutenir l'élaboration d'une stratégie nationale pour l'emploi, intégrant les travailleurs migrants, en tant que contribution au développement économique et social du pays.
  • Promouvoir une culture entrepreneuriale et soutenir les PME grâce à la fourniture de services de soutien et à la mise en place d'incubateurs, avec un accent particulier sur les entreprises touchées par les récentes inondations.
  • Développer le système de formation professionnelle pour répondre aux besoins du marché du travail, en mettant particulièrement l'accent sur les jeunes, les femmes et les groupes vulnérables tels que les personnes souffrant de handicap, les déplacés internes et les anciens combattants.
  • Soutenir le développement organisationnel du ministère, y compris renforcer sa capacité à se conformer à la mise en œuvre et à la déclaration des normes internationales du travail.
  • Favoriser une inspection du travail plus efficace, notamment en renforçant les capacités des inspecteurs pour promouvoir les relations industrielles ainsi que la sécurité et la santé au travail.

Ces priorités, discutées lors de la rencontre avec le Ministre du Travail, soulignent l'engagement conjoint envers le développement économique inclusif et la création d'un environnement de travail sûr et équitable en Libye.

Rencontre avec les représentants des organisations syndicales :

Conformément à la structure tripartite de l'OIT, la mission s'est réunie avec les représentants des différentes organisations syndicales en Libye. Ces organisations, dont la General Federation of Libyan Trade Unions (GFLTU), ont exprimé leur appréciation pour la visite tant attendue de l'OIT, mettant en avant leurs préoccupations, opinions et attentes concernant la contribution des syndicats à la promotion de la justice sociale.
Au cours des discussions, les représentants des travailleurs ont souligné les priorités suivantes :
  • L'urgence de renforcer leurs capacités pour organiser l'ensemble des travailleurs, y compris les travailleurs migrants, principalement dans le secteur privé, afin d'influencer efficacement les politiques socio-économiques du pays.
  • La nécessité de soutenir le rôle du Ministère du Travail, en particulier l'inspection du travail, pour assurer la mise en œuvre correcte et l'application de la législation du travail.
  • L'importance de réviser le droit du travail et le droit syndical pour être en conformité avec les normes internationales du travail, en particulier les conventions ratifiées par le pays.
  • La nécessité d'établir un dialogue social institutionnel tripartite, de faciliter le dialogue entre les employeurs, les travailleurs et leurs représentants, et de promouvoir le tripartisme à tous les niveaux.
Ces priorités, mises en avant lors de la rencontre avec les représentants des syndicats, témoignent de l'engagement collectif en faveur de conditions de travail équitables et de la promotion du dialogue social en Libye.

Rencontre avec les représentants du secteur privé :

La mission de l'OIT a également rencontré la Libyan General Union of Chambers of Commerce, Industry and Agriculture, dirigée par M. Mohamed Raied, Président du Conseil. Cette rencontre visait à discuter des opinions et du rôle du secteur privé dans la promotion du travail décent et de la justice sociale pour la stabilisation et la paix en Libye.

Selon leurs points de vue, l'organisation d'une réunion tripartite pour élaborer une vision partagée et une stratégie en vue de développer un emploi productif à plein temps pourrait constituer un point de départ crucial. De plus, ils ont souligné les priorités suivantes :
  • Changer la "culture de dépendance" prédominante envers l'emploi dans le secteur public en encourageant l'emploi formel dans le secteur privé et en créant un environnement favorable aux entreprises pour une croissance économique diversifiée, génératrice d'emplois.
  • Renforcer la formation professionnelle et garantir sa réactivité aux besoins du marché du travail, avec la pleine participation du secteur privé. Cela devrait inclure une éducation à l'entrepreneuriat permettant le développement d'une mentalité d'auto-emploi parmi les Libyens.
  • Renforcer les capacités du nouvel organe employeur de l'OIT et de ses affiliés en matière de tripartisme, de normes internationales du travail avec un accent sur les principes fondamentaux et les droits au travail (FPRW), ainsi que la négociation collective, afin d'améliorer la défense des intérêts et la prestation de services à ses membres
  • Ces priorités, évoquées lors de la rencontre avec la Libyan General Union of Chambers of Commerce, Industry and Agriculture, mettent en lumière l'importance accordée à la collaboration tripartite et à l'implication du secteur privé dans la promotion du travail décent en Libye.

Soutien aux femmes sur le marché du travail :

La mission de l'OIT a également rencontré la Ministre d'État aux Affaires des Femmes de la Libye, le Dr. Huria Khalifa Altermal, pour discuter de la situation des femmes dans le pays et de leur intégration sur le marché du travail.
Au cours de cette rencontre, la Ministre a informé la mission des initiatives spécifiques lancées en matière de formation professionnelle, de soutien individuel aux personnes déplacées internes (IDPs) et des nouvelles mesures réglementaires visant à promouvoir les droits des femmes.

Le Ministère a élaboré une stratégie dédiée pour renforcer la participation économique et sociale des femmes, soutenant ainsi la vision du pays pour un agenda d'emploi inclusif, complet, productif et librement choisi.

Les délégués de la mission de l'OIT ont discuté des moyens possibles pour soutenir le Ministère dans son mandat, proposant une coordination d'efforts pour promouvoir la convention 190 sur la violence et le harcèlement au travail, l'entrepreneuriat féminin, ainsi que le soutien aux femmes affectées par les crises.

Cette collaboration entre l'OIT et le Ministère d'État aux Affaires des Femmes souligne l'engagement mutuel en faveur de l'autonomisation des femmes sur le marché du travail et de la promotion de leurs droits dans toutes les sphères de la société libyenne.

Collaborations prometteuses :

L'OIT a initié des contacts en vue d'une collaboration prometteuse avec le National Economic and Social Development Board en Libye.

Établi en 2006, le Board mène des recherches et offre des conseils stratégiques au gouvernement libyen sur des questions sociales et économiques cruciales. La mission a examiné les défis majeurs à surmonter pour développer un environnement commercial propice à la diversification de l'économie, mettant l'accent sur la promotion de secteurs générateurs d'emplois.

Étroitement associé à l'élaboration de la Vision 2040 pour la Libye, sous l'égide du ministère de la Planification, le Board a exprimé sa volonté de collaborer avec l'OIT et les parties prenantes du pays pour définir une vision et une stratégie communes visant à promouvoir l'emploi et le dialogue social.

Ces initiatives de collaboration prometteuses soulignent l'importance de partenariats multidimensionnels pour surmonter les défis économiques et sociaux en Libye et favoriser un développement inclusif et durable.